Aller au contenu principal

Trouvez le cadeau parfait pour la Fête des Mères et profitez d'un Coffret Maquillage offert à partir de 60€ d'achats. Code MAMAN

Écothérapie : pourquoi la nature est la meilleure des thérapies

La sélection des rédacteurs | sept. 05, 2019
Articles similaires
La sélection des rédacteurs
Entre les teintes : l’histoire colorée du Japon
Dans les coulisses de Shiseido
Astuce beauté : comment rééquilibrer une peau sensible

Il ne s’agit pas de cesser de voir votre psychothérapeute ou d’arrêter de pratiquer les techniques de programmation neurolinguistique que vous avez adoptées pour vous détendre lorsque vous êtes envahie par le stress au travail. Mais récemment, il y a eu un glissement des “thérapie par la parole” conventionnelles vers des formes plus incarnées de bien-être, du yoga aux bains éco-sonores, et tout particulièrement celles qui impliquent de s’immerger dans la nature. Alors que tout le monde, des coachs en développement personnel aux célébrités, prône les vertus curatives de l’écothérapie et de Dame Nature, allons voir pourquoi passer du temps en plein air et profiter de la nature peut avoir un effet bénéfique significatif sur votre bien-être.

Nature = moins d’anxiété

Le mot “écothérapie” qui inclut des interactions avec les animaux, le jardinage, les excursions en pleine nature et le sport en plein air, a été inventé par Howard Clinebell en 1996. C’est un concept particulièrement pertinent dans notre société de plus en plus urbanisée, où la plupart d’entre nous vit et travaille dans les villes et a une interaction limitée avec la nature. En fait, selon des études1, l’urbanisation est de plus en plus associée à des niveaux croissants de maladie mentale, particulièrement l’anxiété et la dépression.

“Dans un monde et un environnement où nos cerveaux font des heures supplémentaires et où nous sautons d’un bouillonnement d’idées à des moments de stress, l’exposition à la nature semble nous sortir de notre propre tête, avec des avantages positifs probables sur le long terme”, dit Emily Deans, psychiatre de l’évolution dans Psychotherapy Today. Alors, qu’il s’agisse de faire une promenade dans le parc pendant votre pause déjeuner ou de réserver des vacances sur une plage déserte, s’assurer d’avoir assez de “temps vert” dans votre vie peut améliorer considérablement votre humeur et votre bien-être.

Nature = meilleure image du corps

Quand il s’agit de notre façon de percevoir notre corps, beaucoup d’entre nous tirent des bénéficient d’une reconnexion avec la nature. Avec 91 % des femmes² qui admettent être mécontentes de leur apparence, l’image corporelle peut tout affecter, de l’estime de soi à nos relations avec les autres. De nouvelles recherches³ ont révélé que le fait de passer du temps dans la nature, en conjonction avec une activité physique légère comme la marche ou le yoga, peut améliorer considérablement l’image de notre corps.

“Un environnement qui n’exige pas une attention soutenue peut procurer aux gens un calme cognitif qui, à son tour, peut favoriser l’auto-compassion, le fait de respecter son corps et de l’apprécier comme faisant partie d’un écosystème plus vaste qui exige protection et soins”, suggère l’auteur principal de l’étude, Viren Swami PhD.

Nature = moins d’obsession avec l’image

Alors que les gens prennent des vacances dans de magnifiques sites naturels depuis des siècles, nous ne réalisons que maintenant les bénéfices profonds que le fait d’être dans la nature a, non seulement sur notre corps physique, mais aussi sur notre bien-être émotionnel et mental. Dans un monde consumé par l’apparence et l’image de soi, des comparaisons sans fin d’Instagram aux définitions toujours plus nombreuses du succès, le temps dans la nature peut être un répit pour notre cerveau avide de comparaison.

Le Dr Swami suggère d’ailleurs que “l’accès à la nature peut aussi signifier que les individus passent plus de temps à l’extérieur, s’engageant dans des activités qui attirent l’attention sur la fonctionnalité du corps plutôt que sur l’esthétique”. Il est temps d’abandonner ce flux de réseaux sociaux en faveur d’une randonnée dans la forêt.

Refs:

[1] https://www.pnas.org/content/112/28/8567.short
[2] https://www.dosomething.org/us/facts/11-facts-about-body-image
[3] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1740144517304321?via%3Dihub#abs0010