Pourquoi les exercices à faible intensité sont bons pour la santé

Faire de l’exercice est devenu un sport de compétition ; les gens aiment s’entraîner souvent et de manière intensive. Les mouvements plus doux et plus calmes sont souvent négligés au profit de sessions cardio denses, qui font transpirer. Mais en réalité chaque mouvement compte et nous pouvons tout autant tirer bénéfice d’exercices moins intenses, moins spectaculaires, que de ces séances extrêmes qui peuvent être plus risquées. Du yoga à la natation, il y a beaucoup à gagner à faire des exercices et des mouvements plus lents et plus précis.

La méthode LISS : faire autant avec moins

La méthode LISS (Low Intensity Steady State) est en train de devenir très populaire auprès des femmes qui veulent faire de l’exercice sans souffrir, comme de celles qui se remettent d’une blessure. La plupart des experts en fitness définissent le LISS comme un entraînement de faible intensité qui dure entre 30 et 60 minutes, à environ 60 % de la fréquence cardiaque maximale (un moniteur de fréquence cardiaque sera utile). Si vous craignez qu’un entraînement à faible intensité soit moins efficace pour vous aider à perdre du poids, alors rassurez-vous ! Une étude menée à l’université de Bath au Royaume-Uni a prouvé que « ces changements positifs [N.D.L.R. la perte de poids] n’étaient pour la plupart pas affectés par l’intensité de l’entraînement ».

Alors, vous en avez assez de passer des heures à transpirer à la salle de gym ? À la place essayez l’un des exercices suivants : une faible intensité, pour un impact maximum.

La marche athlétique

Marcher a des effets remarquables sur votre santé. Des marches rapides et régulières aident à réduire le mauvais cholestérol et augmenter le bon, à maintenir un poids de forme, à réduire le stress et à développer la puissance cardiovasculaire. De plus, cela vous permet de vous aérer et de profiter de la nature : ce qui est toujours une bonne chose.

Le yoga

Pratiquer le yoga régulièrement est une excellente façon de vous détendre, de réduire votre stress, car reproduire ces mouvements chorégraphiés est proche de la méditation. De plus, il est prouvé que la pratique régulière du yoga aide à lutter, entre autre, contre l’hypertension et les maladies cardiaques.

Les bienfaits du yoga : relaxation

Le jogging

Pratiquer le jogging de manière régulière est, au fil du temps, très bon pour votre système cardiovasculaire car vos poumons et votre système respiratoire doivent travailler plus fort pour assurer un bon apport d’oxygène quand vous vous entraînez.

La natation

Ce qui est merveilleux avec la natation c’est que n’importe qui peut la pratiquer, à n’importe quel âge et à n’importe quel niveau de condition physique. Grâce à la flottabilité, la natation fait travailler tous les muscles, mais de façon douce et soutenue. Et parce que vous devez retenir votre souffle à intervalles réguliers, nager booste également vos capacités pulmonaires.

Rien ne vous empêche de pousser les choses un peu plus loin. Une étude conduite par l’université de Géorgie conclut que les personnes sédentaires qui se plaignent régulièrement de fatigue peuvent augmenter leurs niveaux d’énergie de 20 % et réduire en même temps leur fatigue de 65 % en pratiquant un entraînement régulier de faible intensité. Vous êtes tenté ? Alors voici pour vous…

Le stretching

A première vue le stretching ne semble pas vraiment être un exercice physique, non ? C’est très certainement quelque chose que vous faites avant de vous lever ou après un entraînement ? Certes les étirements préparent vos muscles avant un exercice et réduisent le risque de blessure, mais ils font également beaucoup d’autres choses, comme améliorer la posture, réduire le stress, renforcer les muscles, soutenir les articulations, développer la souplesse et même favoriser le sommeil. Ce n’est donc pas un exercice à négliger.

Les promenades

Marcher ne doit pas nécessairement vous faire transpirer pour être bon pour la santé. Une étude norvégienne a démontré que marcher, ou se tenir debout pendant de longues périodes, améliore de façon plus conséquente l’action de l’insuline que des activités plus courtes et plus intenses. Veillez seulement à utiliser des chaussures confortables avec un bon support pour la cheville et vous voilà parée !

Promenade relaxante en forêt

Parfois les d’activités à basse intensité sont qualifiées « d’intensité modérée » si votre fréquence cardiaque augmente, mais il ne faut pas vous arrêter sur des règles trop rigides. Ne cédez pas à la pression d’y aller trop fort ; faites ce que vous pouvez, quand vous le pouvez et, plus important, prenez-y du plaisir.